5 July 2016,
 0

L’assurance habitation protège le contenant et le contenu ! Votre maison, votre condo, votre chalet, etc., et tout ce qui s’y trouve. De plus, une assurance logement prend le relais si d’aventure une personne se blesse ou subit des dommages en vous rendant visite à domicile. Si elle est engagée, votre responsabilité civile est ainsi endossée financièrement par votre assureur.

 

Comment choisir votre assurance habitation

Quelle assurance habitation choisir et pourquoi ? Engager un courtier ?

Règle générale, une assurance habitation est contractée afin de faire contrepoids aux dommages résultant d’un incendie, d’un vol, de vandalisme, de certains dégâts et accidents pouvant survenir chez vous. La prudence veut que tout propriétaire et tout locataire soit assuré. Encore faut-il qu’ils le soient convenablement. Voici quelques conseils susceptibles de vous guider. Ils vous montreront comment choisir l’assurance habitation qui convient.

 

L’assurance habitation ; oui, il y a le prix qui joue, mais…

Que ce soit pour une «assurance maison», une «assurance de biens» ou une «assurance condo» (condominium) — laquelle possède des particularités —, il y a des variables qui font augmenter ou baisser les primes d’assurance. Pensons à la localisation, aux dimensions ou à l’âge de votre demeure.

Or, même si votre budget assurance est limité, il vaut mille fois mieux disposer d’une assurance de base (une protection limitée) que d’aucune assurance. Car, rappelez-vous, même à la maison vous pouvez être tenu responsable civilement pour les dommages causés à autrui.

La concurrence est forte dans le domaine des assurances et ce n’est pas si simple obtenir le meilleur prix pour une assurance habitation. Votre dossier de réclamation est peut-être vierge. Ces deux facteurs jouent en votre faveur au chapitre des prix. Bien sûr, en tant que consommateur, il faut chercher à en profiter. Cela dit, vous devez également tâcher d’éviter les mauvaises surprises. Comment ? En connaissant bien toutes les clauses du contrat d’assurance habitation ciblé. Des primes moins élevées peuvent signifier des garanties limitées, des exclusions subtiles, des seuils d’indemnisation plus hauts, etc.

 

Il faut donc bien comprendre sa «police d’assurance»

Comme tout contrat, votre assurance habitation stipule des modalités d’exécution. En gros, cela veut dire que les droits et les obligations qui découlent de votre contrat sont précisés, et circonscrits en fonction du prix que vous acceptez de payer. Mais des clauses standards sont aussi présentes.

  • Un contrat est valide pour un an et se reconduit automatiquement sauf si vous l’annulez.
  • Votre assureur doit vous prévenir (habituellement 15 jours avant la date anniversaire), non seulement de la fin de l’année de couverture, mais aussi le cas échéant des changements au contrat.
  • Outre les exclusions, la franchise et la hauteur des montants ($) impliqués, il est important de regarder le délai de carence en cas de sinistre et les détails concernant la déclaration (combien de temps vous avez pour déclarer un sinistre, les documents obligatoires alors à présenter, le délai avant d’être dédommagé, etc.).
  • Un contrat d’assurance est modifiable en cours d’année si vous voyez que votre situation a changé.

 

Pourquoi chaque situation d’assurance habitation est unique ?

Les dizaines de questions qu’un courtier d’assurances risque de vous poser en vue de vous offrir un contrat satisfaisant illustrent bien le fait que, en assurance habitation notamment, chaque cas est unique. C’est que beaucoup de variables entrent en ligne de compte pour évaluer le risque (d’une réclamation) :

  • les caractéristiques de votre immeuble (construction de bois, de béton, duplex, maisons «en rangée», tour à condos, etc.) ;
  • le nombre d’étages, la présence de balcons, d’aires communes, etc. ;
  • la présence ou non d’un boisé à proximité ;
  • le type de secteur (centre-ville, banlieue, campagne, en forêt, etc.) ;
  • la nature du quartier (commercial, touristique, industriel, etc.) ;
  • l’âge de l’édifice, de la maison… ;
  • le mode de chauffage (électricité, bois, gaz…) ;
  • la présence ou non de dispositifs de protection ;
  • le nombre de personnes habitant la maison; la présence d’enfants, de personnes âgées ;
  • si vous êtes fumeur ou non-fumeur ;
  • la valeur de votre résidence, au sens de combien en coûterait-il pour la reconstruire au complet, ce qui peut être différent de sa valeur sur le marché ;
  • la valeur totale des biens dont vous disposez et que vous voulez assurer ;
  • le montant de la franchise ;
  • l’indemnisation selon la formule valeur de remplacement («valeur à neuf») ou non ;
  • la prise en compte de bijoux, d’objets de grande valeur ou de collection, d’œuvres d’art ;
  • etc.

 

Deux formules d’indemnisation

  • Valeur de remplacement. L’assureur indemnise (paie) d’après le coût que représente l’achat de biens neufs identiques à ceux qui ont subi le dommage en date du sinistre (si les biens ne sont pas réparables). Si vous ne souhaitez pas remplacer ces biens, la valeur est établie au jour du sinistre.
  • Valeur au jour du sinistre. L’assureur rembourse en se basant sur la valeur réelle des biens avant que le dommage ne survienne. Leur valeur peut ainsi être plus ou moins dépréciée selon l’usure, l’âge, etc.

 

« Pour bénéficier de la garantie dite «valeur à neuf», si elle est comprise dans votre contrat, vous devez effectivement remplacer les biens dont vous avez été privé. Sinon, ils vous seront remboursés partiellement, en fonction de leur dépréciation. […] L’obligation de votre assureur est de remettre vos biens dans le même état qu’avant l’événement. Il a donc parfaitement le droit de privilégier le nettoyage ou la remise en état d’un bien plutôt que son remplacement ». — MHN

 

Comment payer moins cher ?

économiser sur le prix de votre assurance habitationIl est important de toujours «magasiner» ses assurances habitation afin d’être en mesure de confronter les prix. Soyez toutefois rigoureux : il faut comparer les comparables. Des assureurs sont parfois spécialisés, ce qui les rend plus compétitifs pour un type d’immeuble en particulier. D’autres peuvent faire des rabais aux clients nouveaux, aux propriétaires dont le dossier est «léger» ou encore parce leurs assurés possèdent d’autres contrats d’assurance (automobile, par ex.) avec eux.

Chose certaine, le fait que votre logement ou que votre maison dispose d’un dispositif d’alarme (anti-intrusion), de détecteurs de fumée, de détecteurs de fuites d’eau, d’alarmes d’incendie, d’IFEA (installations fixes d’extinction automatique à eau) ou de gicleurs, d’un système domotique, etc., est profitable pour vous en ce qui a trait aux estimations d’assurance que vous recevrez.

Règle générale, plus il y a de limitations (au remboursement), moins les primes sont élevées. À l’inverse, plus vous ajoutez des protections spécifiques (avenants), comme celles en cas de refoulements d’égout, d’infiltrations d’eau, de dommages sur la piscine ou de fraudes, par exemple, plus vos primes seront élevées.

 

Vous voulez que tout soit rétabli rapidement ? Voici comment

trouver la meilleure assurance habitationUne bonne façon d’accélérer le règlement d’une indemnisation pour vol ou dommages importants à votre maison est de donner rapidement à votre assureur la liste de tous les biens concernés, et ce avec pièces justificatives : factures, garanties, photographies, modes d’emploi, etc.). À titre préventif, pourquoi d’ailleurs ne pas filmer à l’aide de votre téléphone tant l’extérieur que l’intérieur de votre domicile et de stocker le tout sur une clef USB conservée chez un parent ou dans un coffret de sûreté.

Après un sinistre, et après avoir communiqué rapidement avec les autorités policières, compétentes, vous devez faire en sorte que les dommages ne s’aggravent pas et n’en créent pas de nouveaux. Photographiez l’état des lieux et faites les réparations temporaires qui s’imposent. Mais pas de reconstructions.

Les réparations urgentes, comme placarder une fenêtre par exemple, seront considérées dans le remboursement. Documentez-les, conservez vos factures et ne jetez rien à la poubelle, hormis ce qui peut causer préjudice à votre santé.

Toute réclamation indue (pour des biens que vous ne possédiez pas au moment du sinistre) ne fait que nuire à votre indemnisation, que la retarder et que faire baisser votre cote en tant qu’assuré. Une faible cote engendre des primes d’assurance plus élevées.

Il vaut toujours mieux fournir un dossier complet d’entrée de jeu. Les «oublis» sont généralement mal perçus par les assureurs. Par contre, si vous ne pouvez plus demeurer dans votre maison, votre assureur comprendra et vous renseignera sur les indemnités spéciales prévues à votre police. On parle habituellement de frais de subsistance. Votre assureur peut même vous prêter de l’argent.

Toutefois, tant que n’avez pas les idées claires, que l’épreuve subie fausse votre jugement, ne vous engagez pas avec quelque expert indépendant ou entrepreneur en construction que ce soit.

 

Le courtier d’assurances : l’expert à qui poser toutes les questions

Les courtiers d’Assurances habitation sont des professionnels de l’assurance pour l’habitation. Grâce à leur savoir-faire et leurs connaissances, ils sont en mesure d’évaluer vos besoins et de vous conseiller judicieusement quant à la protection qu’il vous faut.

C’est vrai, les assurances forment un univers qui peut être complexe. Raison de plus pour prendre des décisions éclairées et pour demander l’assistance d’un expert. Quelle que soit votre situation financière, n’hésitez pas à poser un maximum de questions à votre courtier d’assurances. Procédure d’indemnisation, renouvellement de contrat, modifications à votre police, soumissions de prix, protection supplémentaire, etc. Une solution adaptée à votre budget sera trouvée, c’est… assuré!

 

Un formulaire pour trouver une assurance habitation qui convient

Compte tenu de ce qui précède, inutile de mentionner qu’il serait fort mauvais pour vous de confier la protection de votre foyer à un charlatan. Il faut plutôt viser l’exact opposé : un professionnel certifié en assurance habitation. Un moyen efficace d’être en mis en relation avec l’un d’entre eux (ou d’entre elles) est d’utiliser la plateforme Web Soumissions Assurances – Habitation, une plateforme Web axée sur la soumission d’assurance d’habitation.

Ce service est rapide et gratuit.

En remplissant notre formulaire reproduit sur les pages du présent site, vous enclenchez une procédure grâce à laquelle vos besoins et votre budget sont étudiés par nos partenaires, des courtiers d’assurances et des assureurs directs. Très rapidement jusqu’à trois soumissions (assurance habitation) vous sont dévoilées, peu importe où vous habitez au Québec.

Soumissions Assurances – Habitations ne vend pas des produits d’assurance. Il ne fait pas non plus la promotion d’une compagnie en particulier. En fait, notre service a pour but de vous trouver des professionnels certifiés, capables de vous offrir une formule d’assurance qui correspond à votre situation.

Vous êtes unique. Votre famille et votre foyer le sont aussi. Notre formulaire est gratuit, répétons-le, ce service ne vous engage à rien. Mais il peut faire toute la différence.

De nombreux secteurs et de villes du Québec sont desservis par Soumissions Assurances – Habitation, notamment :

Comparez jusqu'à 3 Soumissions de 3 Assureurs pour votre Assurance Habitation en 5 minutes!

Comparez: Prix, Service, Couverture GRATUITEMENT de jusqu'à 3 Assureurs simplement en remplissant le simple formulaire web ci-dessous.

Contactez-nous 1-855-342-2322